Drive4U, présentée par Valeo et Safran, un duo français, est une voiture autonome sans la technologie GPS.

Nombreuses entreprises veulent à tout prix maîtriser la voiture autonome à cause des enjeux économiques importants. Toutefois, si on regarde la conception de cette voiture, on peut constater qu’elle peut être hacké, et cette situation présente des conséquences, tant pour le véhicule que ses occupants. Ce sont les français qui ont développé une solution à ce problème.

Pour éviter les soucis de piratage, on supprime la connexion GPS

Valeo et Safran sont deux entreprises françaises qui ont élaboré Drive4U, un véhicule autonome. Il a été présenté le 27 mars sur le parvis des Invalides à Paris devant la presse spécialisée. Cette berline Volkswagen Passat a reçu des modifications par les ingénieurs de l’équipementier auto Valeo et du groupe aéronautique Safran, dans l’objectif de la rendre autonome. Cette conception se ressemble dans toutes les entreprises internationales, sauf que cette fois en France, elle éloigne le piratage en abandonnant la technologie GPS.

L’architecture urbaine et les systèmes de brouillage volontaire font partie des éléments essentiels à la technologie GPS. C’est de par le système GPS que les pirates de véhicules exploitent. C’est pourquoi ces deux entreprises ont jugé qu’il fallait s’en défaire.

La centrale d’inertie

De nombreuses avancées technologiques intègrent ce nouveau véhicule lors de sa présentation à Paris. Un système vidéo permet de contrôler le comportement du conducteur pour pouvoir s’assurer de son attention quand la voiture passe du mode de conduite autonome vers le mode manuel. Safran, avec ses compétences en aéronautique a apporté la centrale d’inertie qui fait la singularité de ce véhicule. Avec ce dispositif, toute information extérieure au véhicule et peut tromper n’auront pas lieu d’être.

L’estimation pour la commercialisation d’un tel véhicule serait envisageable vers 2018 selon Valeo et Safran.