BlackBerry accuse encore une autre perte, entrainant en même temps une baisse de son chiffre d’affaires. Toutefois, les revenus obtenus des logiciels augmentent considérablement, de même que le recentrage de l’ex-RIM sur le secteur des entreprises porte ses fruits.

Peu à peu, l’entreprise canadienne commence à trouver une issue, même si elle est loin d’être totalement stable. Après avoir réglé son problème, il y a 3 mois passés, BlackBerry rencontre une nouvelle perte de 28 millions USD pour ce premier trimestre d’exercice fiscal 2015-2016. En 2014, l’ex-RIM a permis d’engranger un bénéfice de 23 millions USD à cause de la sortie d’un nouveau produit. Ramenée à 1 action, la perte va jusqu’à 5 cents durant le trimestre fermé en fin mai.

Parallèlement, une baisse de 32%, soit à 658 millions USD, sur les activités du groupe a été constatée, alors qu’il y a 2 ans, son chiffre d’affaires était supérieur à 2 milliards USD. La raison est notamment la baisse des ventes de Smartphones. En effet, la marque canadienne n’a pu vendre que seulement 1.1 million d’unités, une grande différence par rapport à l’année dernière où elle a pu en écouler 2.6 millions.

De nouvelles acquisitions

Même si BlackBerry a annoncé la sortie de 4 nouveaux modèles de Smartphones pour cette année et aussi que l’ex-RIM compte utiliser Android, cela ne lui permettra pas de retrouver la forme. Effectivement, le recentrage du groupe vers le secteur de l’entreprise et la conception de logiciels sécurisés, qui a commencé il y a presque un an, se montrent être plus prometteurs.

Les revenus dans la filière des logiciels ont doublé en seulement une année, soit 137 millions USD. Cela correspond à environ 21% des revenus de BlackBerry. Le patron du groupe a annoncé que de nouvelles acquisitions vont avoir lieu afin d’atteindre un chiffre d’affaires de 500 millions USD en matière de logiciels.